JEUDI 10 DECEMBRE 2009 : MARTIN BAKERO : Laboratoire d’électro-poésie acousmantique (4)

Avec Fréderic Dumond

“…l’intuition peut jouer comme le principal et même, souvent, comme le seul élement créateur des structures phonologiques et grammaticales compliquées dans les écrits des poètes individuels. De telles structures, particulièrement puissantes au niveau subliminal, peuvent fonctionner sans asistance aucune du jugement logique ou de la connaissance patente, aussi bien dans le travail créateur du poète que dans sa perception par le lecteur sensible…” Roman Jakobson, 1973.

“Comment la poésie touche le réel ? La poésie est une voie directe pour décrire des attouchements entre le son et le sens . La seule parole n’a pas ssuffisemment d’espace pour décrire cet état. C’est pour ça que la performance – la performance est un terme un peu ambigu- permet une lecture de mise en acte poétique. Ce n’est pas seulement lire un poème écrit dans un livre. C’est vraiment faire chair et le rendre chair pour ses rapports réels à la poésie. C’est quelque chose qui agit tout près du réel, qui l’entoure. Le réel c’est l’invisible et l’inconnu mais on se cogne contre. Aristote en parlait déjà dans son terme tukhè, dans cette consécution du réel. Et la poésie est là pour habiller la nudité du réel. Encore, pour déshabiller la nudité du réel.

Martin Bakero

Publicités

A propos ericperrier

Infact-Instant net est une organisation a-centrée passant parfois par moi.
Cet article a été publié dans SOIRÉE PASSÉE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s