L’inouï n’est pas le n’importe quoi.

 L’autre problème culturel d’aujourd’hui, : sur quoi repose le jugement de goût, et comment savoir discerner ce qui ressemble beaucoup à des choses intéressantes et qui pourtant ne repose que sur des effets de marché : la grande ressemblance entre la merde et ce qui ne l’est pas.

Une des question de Deleuze sur le cinéma c’est une fois qu’on a essaie de penser tout ça on retombe sur le jugement, alors que la vraie question c’est : qu’est ce qu’un bon ou un mauvais film?

Qu’est ce qu’un film ou quelque chose dans un film peut m’apporter dans ma capacité de sentir et d’agir : « qu’est ce qui est bon pour moi », et pas simplement juger selon des critères artistiques. Ce qui pose banalement la question de la place qu’on accorde à ça dans sa vie…

Vieux questionnements : est ce que l’art ne s’adresse pas toujours a des privilégiés en croyant détruire la société sur laquelle repose ces privilèges ?

Sil n’y avait plus ces conflits y aurait il encore besoin d ‘art ?..ou dans ce cas la façon de vivre serait considérée comme un art ?

Il n’y aurait pas besoin de la transformation du dissensus en réflexion artistique ?

A propos ericperrier

Infact-Instant net est une organisation a-centrée passant parfois par moi.
Cet article a été publié dans Conversations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s