VOYEZ COMME ON DANSE ENTREZ DANS LA DANSE

Un programme de La Société de Curiosités sur l’idée de participation.
 
Quelle attitude j’attend de ceux qui écoutent, ou voient ?
Qu’est ce qu’il en est de la confrontation entre ce que j’aimerais qu’ils aient comme attitude et ce qui va se passer dans la réalité ? Comment  j’ai construit la place de ce jeu, comment je vais laisser une place à une sorte de reste incalculable de toute cette opération ? Est-ce que j’ai prévu une place qui est une position critique, qui dans un premier temps pourrait dire ‘ça marche’, ou pas, et permettrait, en allant plus loin, de se demander : qu’est-ce-que-c’est que dire qu’une pratique artistique a besoin d’ordre, qu’est ce c’est que cet ordre ? Est ce que c’est un ordre sans maitre ?
 
 
Quand Klee dit ‘l’œil suit les chemins qui lui sont ménagés dans l’œuvre’, parle t-il de contraintes ou d’autre chose ? Y a t-il des chemins ménagés ou est-ce une place ménagée ? Le jeu des places est en quelque sorte fixé ou y-a t-il mobilité des places ? Méfions nous de ne pas donner une signification supérieure à la fixité ou à la mobilité du jeu des places, ce qui réintroduirait des valeurs tout aussi figées.
 
 
Comme les indiens de Pierre Clastre qui aiment les beaux discours se méfient tout autant de celui qui faisant des beaux discours aimera aussi le pouvoir, conjurons le moment où il y aura coïncidence, superposition du prestige avec le pouvoir.
 
Ne pas être dans le discours persuasif mais montrer que s’il y a une intrication entre dire, parler, faire récit et avoir du pouvoir, sur fond de séduction. il y a aussi des pratiques fondées sur cette réalité qui visent la captation de ces potentialités pour servir, pour avoir un usage et une capacité de jouer à l’intérieur d’un certain type de discours pour conjurer ces effets. Et en allant plus loin s’interroger sur pourquoi ce sont toujours les mêmes qui parlent.
Au-delà : suffit-il de suivre des coutumes pour être membre d’une communauté ? Ou juste de jouer le jeu en gardant une distance ?
 
Passons donc de ‘Entrez dans la danse voyez comme on danse’ à ‘embrassez qui vous voudrez’- l’un ne voulant pas dire l’autre, au contraire- !

A propos ericperrier

Infact-Instant net est une organisation a-centrée passant parfois par moi.
Cet article a été publié dans Penser à ce qu'on fait. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s