Exercice Evanscent d’Apathie Théorique Augmenté

Par François Sardi :

J’avais une première idée en tête, et les programmes non déterminés à la Sociétés de Curiosités m’en ont donné une deuxième qui en fait découle de la première. Je m’explique, je voulais savoir si je pouvais amener un micro et un enregistreur le mercredi à l’heure du café afin de réaliser une captation des conférences/conversations (Exercice évanescent d’apathie théorique) avec Rémi Roche (car je trouve dommage de ne pas garder une trace de ces moments).

Ensuite, (quasiment en même temps en fait!) je me suis dit: Pourquoi ne pas proposer de réaliser un travail de live qui mêlerait des extraits de séquences parlées avec ma musique électroacoustique. Ce qui donnerait à entendre aux membres travailleurs de la société qui ne peuvent se libérer le mercredi à l’heure du café une partie de ladite conférence (mais imparfaitement et librement restituée), et me permettrait à moi de proposer un fragment de mon travail à la société de curiosité: là où voix, bruits, sons, sens se mêlent et forme quoi? De la musique?

L’idée serait de sélectionner quelques extraits de la parole de Rémi, d’environs 2 minutes chacun. Des articulations fortes de son discours, des passages cohérents, chacun individuellement pris comme objets pour ainsi dire autonomes dans leurs constructions (pas interrompus au milieu d’un développement, d’une phrase, d’une articulation mais pris au début d’une attaque conceptuelle forte et respectés dans leurs cheminements théoriques). Passages se faisant suite et écho les uns aux autres. Léger accompagnement sonore en arrière fond pendant ses moments de parole, et, entre les passages « théoriques » des intervalles sonores/musicaux d’environs deux minutes chacun cherchant à raconter différemment la même chose, et à articuler, illustrer l’ensemble du propos. Passages sonores se répondant les uns aux autres, qui seraient aussi comme une mise en abîme du discours.

Ensuite, une fois « isoler » des passages parlés et des enchainements musicaux,  réinjecter de la surprise, de l’aléatoire, où des bouts de texte viendraient perturber une construction sonore et vice-versa. Mais sans qu’il soit question de jouer avec la voix en la déformant, modifiant, bouclant. Car il s’agit ici de faire entendre de la réflexion et non de la saturer. C’est comme un travail d’épluchage par couches successives à la recherche de la bonne articulation entre voyage mental et émotionnel, car c’est là que réside l’intérêt et la difficulté de ce projet, proposer à l’auditoire un basculement constant entre réflexion et abandon. Toujours dans ce désir de faire entendre des moments rhétoriques forts et de proposer des échappées musicales et sonores, comme pour accéder au même endroit par différents chemins.

Légère spatialisation du son sur votre système 7.1 sans que cela soit central au projet (toujours dans une démarche d’écoute inventive, augmentée). Pour un objet sonore d’approximativement 35 minutes, interprété en live, comme écho radiophonique à la parole brute.

EEAT(augmenté) 1 et 2 sur Arte radio : ICI

Publicités

Un commentaire pour Exercice Evanscent d’Apathie Théorique Augmenté

  1. Merci François S. pour ce morceau choisi méditatif & contemplatif, en prière baroque…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s